Pénurie de gaz butane au Burkina

Image

Hélas, une fois encore, une autre fois de trop, les Burkinabè sont réduits à chercher le gaz comme une aiguille dans une botte de foin. Et que de frustration pour SODIGAZ APC d'être un acteur impuissant, tout au moins temporairement, de cette situation. Le produit se faisant rare, nombreux sont ceux qui ont dû revenir à des méthodes longtemps abandonnées. Feu de bois avec son corollaire de conséquences négatives que sont la coupe des arbres pour la cuisine, feu au charbon, fabriqué à base de bois coupé dans la brousse, repas cuit avec un retard conséquent parce que bois et charbon sont humides du fait de la saison pluvieuse, inhalation de fumée par les ménagères, etc.

Hormis les ménages, plusieurs secteurs d'activités sont touchés par cette pénurie. C’est une bonne partie de l'économie nationale qui prend ainsi un coup dur. Restaurateurs, hôteliers, petites unités industrielles de production alimentaire etc. Le gaz apparaît aujourd'hui comme un produit indispensable à notre vie de tous les jours. La tendance actuelle en termes de consommation est d'au moins 20% de croissance par an. Tout porte à croire que ce taux pourrait très vite être dépassé ; la majorité de la population Burkinabè étant plutôt jeune.

Nous, Sodigaz, déplorons au plus haut point pareille situation. En répondant à la demande de tous nos consommateurs, cette période aurait pu et dû être propice aux affaires car aucun client ne paye le gaz à crédit! Saison pluvieuse et jour de fête riment incontestablement avec forte demande en gaz. Comprenez donc chers consommateurs que votre insatisfaction constitue pour nous une double perte, tant relationnelle que financière. Hélas, nous ne sommes pas suffisamment approvisionnés pour satisfaire toute la demande légitime des Burkinabè.

Pour un besoin de 200 tonnes par jour pour vous satisfaire, nous ne recevons que 70 à 120 tonnes en moyennes et 150 à 170 les jours où le remplissage a été exceptionnel. Plus les jours passent, plus le gap ne fait que se creuser.

Sodigaz a déjà proposé des solutions pour accroitre les capacités de remplissage et atténuer les situations de pénuries. Entre autres, nous avons construit un centre remplisseur qui aurait pu certainement accroitre la disponibilité en de pareils moments. Malheureusement, nous sommes toujours en attente de certaines autorisations…

Ceci dit, tout ce qui doit primer est sans conteste le bien-être des Burkinabè. Tant que nos bouteilles de gaz seront remplies, nous les mettrons à la disposition de nos concitoyens. Nous disposons de suffisamment de bouteilles, de camions et d'une équipe dynamique, prête à travailler comme c'est le cas actuellement de jour comme de nuit, mais encore une fois de plus hélas, tout cela ne sert pas à grand-chose sans le gaz dans les bouteilles.

Notre ultime recours, interpeller les plus hautes autorités du Burkina Faso soucieuses du bien-être des populations, de même que les responsables des Ministères de tutelle sur l'urgence de résoudre définitivement les contraintes du secteur du gaz au Burkina Faso.

  • Pissy (route de BOBO)
  • OUAGADOUGOU
  • 01 BP 1936 OUAGADOUGOU 01
  • Phone: +226 25436828
  • BURKINA FASO

Galerie photos

© Copyright 2018 . All Rights Reserved Service communication / Marketing SODIGAZ APC

Search